Complètement renversant

Senior B

Dominés mais efficaces, les Ligugéens se sont fait rejoindre sur le fil.
Ligugé: 2
Poitiers: 2
Superbe. Autour du terrain, dans une faible affluence inattendue pour cette affiche, tous étaient sur la même longueur d’onde. Le match auquel ils venaient d’assister fut de la meilleure veine. Entre une équipe de Ligugé à la mise en place au cordeau, la Charrier « touch », et une formation poitevine, à la technique individuelle impeccable, les débats furent intenses. « Il y a ceux qui jouent pour gagner et ceux qui jouent pour avoir du contenu, détaillait David Perrin. On s’entraîne toute la semaine pour pourvoir avoir des rencontres comme celle-ci ». Pourtant ce fut sur une erreur de Cueille mystifié par Clercy que Ligugé ouvrait la marque sur une frappe petit filet de Chamaillard (1-0, 12). Précoce et pas forcément mérité tant Poitiers avec son jeu léché domina cette première mi-temps. Une obsession du beau jeu et du bon geste absolument stérile alors que l’autre côté Clercy dans un grand soir rasait le poteau (22). Mendes obligea bien Renoux à se coucher après encore une fois un cas d’école (28) mais ce fut Le Bail qui offrit une dernière occasion aux locaux (45). Un signe suivit d’effet dès le retour des vestiaires sur un coup franc de Gonzalez propulsé par Chamaillard au fond des filets d’un Fofana inerte (2-0, 50). Et dire que le milieu de terrain ligugéenne effectuait tout juste sa rentrée après 3 bonnes semaines d’absences. Dans cette lignée, Clercy intenable, enrhumait 4 éléments poitevins avant de rater son face à face avec Fofana (62). La balle de match. Sur un coup franc, le poteau puis le dos de Le Bail profitait à Mendes (2-1, 65). Poitiers venait enfin de localiser les filets ligugéens. Une découverte que Mimault aurait pu ranger au rayon des anecdotes si son tir n’avait pas été trop croisé (77). Dommage pour les locaux qui s’étaient donné corps et âmes pour conserver leur maigre avantage. Mais une main anodine permettait in extremis à N’gaka d’égaliser sur un coup franc assez mal apprécié par Renoux (2-2, 86). « On prend deux buts sur coup de pieds arrêtés, déplorait Jean-Luc Charrier. Il faut absolument que l’on soit plus attentifs dans ces situations. Dommage, parce que l’on a bien vu ce soir que ce groupe, où les Ligugéens pur souche dominent, a largement progressé.»
Mi-temps: 1-0.
Arbitre: M. Frappreau.
Buts: pour Ligugé, Chamaillard (12, 50); pour Poitiers, Mendes (65), N’gaka (86).
Avertissements: à Ligugé, Gonzalez (55); à Poitiers, Aden-Houssein (80).
Source : Article centre presse